Petit tour à New York

Suite du blog de Tagera

 

Vu, lu, entendu… 24 juillet, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 16:21

Parce que mon prochain voyage à New York n’est pas pour tout de suite…

Parce que j’ai quand même envie de vous partager d’autre passions que les US…

Parce que j’ai besoin de vos avis, de votre regard critique…

Parce qu’écrire est une passion…

Parce que j’en ai eu envie…

http://tageraaa.unblog.fr

 

 

Un an déjà ! 19 juillet, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 14:38

Il y a un an je revenais des USA, des souvenirs pleins la tête…

La vue que je rêve d’avoir par ma fenêtre img1633.jpg

Aujourd’hui ce n’est plus que de la douleur, Quel mal du Pays !! Marcher dans Manhattan me manque terriblement… Je n’ai pas de mots pour décrire le besoin et la privation que je ressens actuellement. Je n’arrive même plus à regarder mon mur de NYC tellement cela me fait mal.

img1501.jpg

J’ai même remis des articles sur ma ville dans les WC, avec le message « nous y retournerons bientôt ».. Espoir…

img2230.jpg

Je sais que j’y retournerais, il le faut, j’ai l’impression que c’est vital pour moi, le truc c’est que je ne sais pas quand… Au début je voulais y retourner pour Halloween, octobre/novembre, c’est une période magnifique pour se promener dans Central Park… Mais il s’avère que j’ai encore des choses à faire en Belgique, je ne peux pas m’absenter… Bref, mon beau projet d’un automne à New York (oui c’est le nom d’un film hihi) est reporté à un an.

img1809.jpg

Dans un an j’aurais les moyens d’y retourner…sauf si….la vie… J’espère quand même que mon rêve se RE-réalisera… Je ne pourrais donc jamais m’en passer? NON

img1677.jpg

Courage, encore un an, voir New York une fois tous les deux ans c’est raisonnable comme projet non?

img2252.jpg

En attendant…Patience… J’ai attendu 11 ans avant de me rendre chez moi pour la première fois, je peux bien attendre encore une petite année pour y retourner…Patience…

Personne n’a une machine pour accélérer le temps?

img1559.jpg

 

 

Chapitre dix : In english please. 26 avril, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 13:46

Mon anglais n’est pas génial, je sais le lire, l’écrire, mais pour le parler ce n’est pas encore ça, je fais des ronds avec ma langue, je me trompe dans le sens des mots, je n’ai aucune notion de grammaire…

Connaître l’anglais pour aller au État Unis est indispensable c’est vrai, mais, honnêtement, même un anglais pure souche ne saurait pas comprendre l’américain.

L’anglais est mâché et bredouillé, craché et balbutié, pas moyen de comprendre, les américains ne parlent pas anglais mais…américain…

Plus on va vers le sud plus les accents sont lancinants, les mots moins prononcés, les finales non émises. (Conseil : regardez « True Blood« , la série, en version originale, vous comprendrez de quels genre d’accent je parle) Et il m’est de plus en plus dur de comprendre quelque chose…

« Do you want a ride » (Veux-tu faire un tour) devient « Wan a ry”… compliqué.

Le comprendre est encore une autre histoire : « can you repeat slowly plllleeeaaasseeeuuuhh » (Pouvez-vous répéter plus doucement s’il vous plllllaiiiiiit) et « My english is awfull » (mon anglais est affreux) ont été mes phrases prononcées les plus souvent ! Il est vrai que non seulement les américains mâchent leurs mots et en plus ils ont un débit de parole impressionnant. Je me demande souvent s’il ont un cota de mots à prononcer par heure tellement ils parlent vite.

La conversation en anglais la plus difficile que j’ai eu là bas était avec une jeune fille mexicaine qui parlait  anglais aussi bien que moi parlant allemand, c’est pour dire… Du coup nous avions un mélange d’anglais, d’espagnol, de dialecte mexicain et d’insultes françaises *rougit* et tout ça pour des timbres, hihi !

Avec mon namoureux et mon meilleur ami, avant de partir, on s’était pris un délire comme quoi si on rajoutait quelque « Fuck » (emoticone) dans les phrases, les américains comprendraient mieux ! On a bien ri, mais en vrai les américains ne sont pas si vulgaires. Ils sont même assez « retenus » dans leurs paroles : au lieu de dire « Ho My God » (Ho Mon Dieu) ils disent « Ho My Gosh » pour ne pas profaner… C’est comique.

Je me souviens un jour je me suis cognée le genou dans les toilettes, j’ai gueulé « Hé merde!« . Une femme a demandé à une autre « What is that? » (qu’est ce que c’est que ça?) et l’autre a répondu : « It’s french » (c’est français) (…) Comme si la grossièreté était pardonnable chez nous, « Ne fait pas attention, c’est français, c’est comme ça là-bas« . Alors là je me suis pris un fou rire terrible !!!!  Ils sont vraiment trop prudes !

Tout ça pour vous dire qu’il y a quand même un monde entre notre anglais scolaire et la langue vivante parlée tous les jours aux US…

Accrochez vous !

incollables365anglais.jpg

 

 

Netvibes 15 avril, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 12:47

Connaissez vous netvibes?

Pratique pour partager nos blogs, nos albums photos et à peu près ce que l’on veut en fait emoticone

Voici le mien : http://www.netvibes.com/tagera

 

 

L’irréalisable est réalisable. 10 mars, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 15:44

Cela fait des semaines, des mois et même des années pour certains que je vous parle de NY. Aujourd’hui, après neuf chapitres et un magnifique album photo *se la pète*, je vais un peu sortir de mon monologue sur ma ville et vous posez des questions à vous lecteurs.

Déjà, après tout ce que je vous ai décris, si vous mettiez les pieds à Manhattan vers où vous dirigeriez vous en premier ? Un petit tour avec les écureuils à Central Park ? Une traversée en Ferry jusqu’à Staten Island ? Un coucher de soleil sur le Brooklyn Bridge ? Une soirée animée sous les feux de Time square ? Une messe Gospel un dimanche matin à Harlem ?

Mon prochain voyage sera New York, quelle surprise ! Huhu ! Et vous quel est l’endroit où  votre cœur ronronne ? Où voulez-vous aller absolument, prêt à, comme moi, économiser une vie ?

Fermez les yeux, là maintenant… Réfléchissez au premier endroit qui vous vient en tête…

Un tour en Thaïlande ? Une virée à Barcelone ? Un City Trip à Londres ? Un hiver en Russie ? Une découverte des Châteaux hantés d’Ecosse ? Combien d’heures de vol êtes vous prêts à encaisser, 13h00 pour l’Australie ou 3 heures pour Rome ?

p1000974.jpg Ecosse

Maintenant que j’ai compris que tout était possible, que tout était faisable, je ne peux QUE vous encourager à réaliser vos rêves de voyage.

kremlinmoscourussie.jpg Russie

Cahuète, le Canada est à ta portée, fini tes études et pars durant les vacances, tu peux le faire, n’ai pas peur, ce n’est que du bonheur.

Marianne, le soleil de Marseille n’attends que ton retour !

Sister, le marché de Noël de Paris se pare de lumières chaque année en ton honneur.

Mon namoureux, la culture nipponne nous attends, on marchera dans les rues de Tokyo ensemble emoticone.

322152193f1ab23b927b.jpg Japon

Ne me dite pas que c’est une question d’argent, et encore moins de chance… Réaliser un rêve c’est une question de ténacité, d’économie… D’objectif, celui-là il ne faut jamais le perdre de vue, un petit point qui sera loin au départ mais qui au fur et à mesure de persévérance évoluera chaque jour.

londres.jpg Angleterre

Ce que je ne peux QUE vous souhaitez c’est de vouloir vivre plus grand que les plages de gravier de la Costa Brava (beurk beurk!), vous pouvez vous offrir mieux que ça, allez !

 

Voir plus loin n’est pas possible ? SI !!!

Et pourquoi ne pas économiser ces 5 années de vacances merdiques en caravane pour pouvoir vous offrir la beauté du Grand Canyon ou encore une plage de sable blanc de Californie ?

Racontez moi votre avenir !!!!  Et je ne parle pas ici de bébés, de maison, de régime, de facebook, de conneries…

Je parle de réaliser un rêve, une passion, un désir d’horizons lointains…

australie.jpg

Quel serait votre voyage ? Où serez-vous dans 5 ans ?

 

 

Photos 7 mars, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 19:28

Voilà, je viens de découvrir l’existence d’un « Web album photo » (non, non ne me siffler pas ! ça arrive d’être en retard sur les nouveautés internet !! emoticone )

Donc je suis entrain de créer Mon album Web des USA.

http://picasaweb.google.com/Nyphaie

 

L’album n’est pas encore complet, je suis encore novice et l’ upload est très lent…  donc je vous mets également le lien dans « liens » sur mon blog (petite fenêtre à droite des articles), histoire que vous puissiez venir régulièrement voir les nouvelles photos.

Bisousssss

 

 

Chapitre neuf : The Bridge. 5 mars, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 17:02

Dans le métro tout est calme, les lumières s’allument et s’éteignent, les gens ne se regardent pas. Le trajet me semble long, sans doute parce que je suis impatiente. L’endroit où je me rends est mythique, banal mais important, incontournable. Je n’aurais pas vécu NY si je n’étais pas allée sur CE pont.

Les ponts et moi c’est une grande histoire d’amour, j’aime être sur un pont, me sentir minuscule, être au milieu de l’eau tout en gardant les pieds au sec.

Liège me convient très bien pour ça, deux ponts à traverser pour aller de l’appart au centre de la ville; un plaisir dédoublé à chaque sortie, un instant rien qu’à moi. Un regard vers la droite et Hop un saut imaginaire emoticone.

Ce jour là, dans le métro mon cœur battait la chamade, un pont unique, plus grand que tous mes ponts habituels m’attendait…Pour une heure exclusive, un coucher de soleil, il serait à moi…Impatience…

Le métro s’arrête, la fournaise de Manhattan m’accueille. J’avance, suivant la foule; je suis jalouse des autres personnes, ils viennent aussi pour voir mon pont, j’aurais tant voulu que ce moment ne soit qu’à moi.

Le bois remplace le béton sous mes pieds, j’y suis, encore quelques pas, quelques mètres et je pourrais me retourner… pas encore…

img18486.jpg

Le soleil commence à s’apaiser sur l’horizon, mes pieds foulent le plancher, je reste de mon coté (coté piéton) car à ma gauche (coté vélo) les cyclistes me frôlent, leur passages m’offrent des bouffées d’air tiède.

img18484.jpg

J’arrive tout doucement au milieu de mon pont, c’est maintenant, je ne peux plus attendre, je vais me retourner… Je respire… Je pivote… J’ouvre les yeux et là… le CLASH… La skyline de Manhattan s’ouvre devant moi, je suis éblouie. Le soleil me nargue au bas des buildings. Je contemple le Chrysler étincelant sous le soleil couchant… Je ne bouge plus, je respire et j’écoute mon cœur… Il ronronne.

img18489.jpgimg18485.jpg

Je m’appuie sur la rambarde, les voitures et les taxis déferlent en dessous de moi. L’eau s’étend à perdre de vue, Miss Liberty me toise, je me sens bien.

img18487.jpg

Je m’installe sur un banc, prête à profiter de chaque seconde de ce moment unique. Je ferme les yeux, je me visualise de très très haut : « Où suis-je ? » « Je suis sur la Terre, je suis sur le continent Américain, je suis à New York, à Manhattan, dans le Sud de Manhattan, je suis sur ce pont, sur LE pont de Brooklyn… Je suis chez moi. »

img18488.jpg

J’ouvre les yeux, mon namoureux me sourit, il l’a senti lui aussi emoticone. Nous regardons ensemble le coucher de soleil. Nous regardons ensemble dans la même direction.

 

 

Chapitre huit : Hell’s Kitchen. 26 janvier, 2009

Classé dans : Non classé — Tagera @ 22:46

img2224.jpg

Hell’s Kitchen (La cuisine du diable) est un quartier assez connu de Manhattan pour être soit disant un quartier chaud et  dangereux, de nombreux touristes ont peur de s’y aventurer.

Ce quartier est délimité par les 34e et 59e rues, par la 8e avenue et l’Hudson River. Situé au nord de Chelsea et à l’ouest du Midtown. Les enfants du film « Sleepers » viennent de Hell’s Kitchen, dans ce film l’historique de l’endroit  y est vraiment bien décrit.

Quand je l’ai mis dans mon itinéraire de voyage, beaucoup d’entre vous m’ont donné des consignes de sécurité ou encore ont montré leur craintes vis-à-vis de ce lieu, néanmoins  Hell’s Kitchen reste un de mes quartier préféré. Je ne m’y suis pas sentie en danger, au contraire. Ce quartier reste l’un des endroits dans lequel  je me suis sentie le mieux à Manhattan.

img2222.jpg

Loin de l’agitation de Time Square, des klaxons des taxis, Hell’s Kitchen a été pour moi un pure moment de prise de conscience d’exister, sincère, préservé des fourmillantes animations de Midtown, multiculturel et convivial. Hell’s Kitchen est réputé pour représenter le « Vrai New York ».

img2228.jpg

Si aujourd’hui  je devais choisir un coin de Manhattan où vivre pour le restant de mes jours, sans nulles doutes ce serait Hell’s Kitchen.

Enfin une partie de NY où l’on voit que les gens peuvent « habiter »  à la place de travailler. J’aimerais vous faire ressentir ce que j’ai vécu le jour de cette visite dans ce quartier gravé dans l’histoire de l’immigration à New York. Une promenade tellement unique, tellement captivante. Chaque façade de maison a sa propre histoire, chaque école sa pluralité.

img2236.jpg

Dans ce quartier on ressent qu’il y a eu des décisions importantes, des chances gagnées, des dés jetés. Quand on marche dans ces rues on a l’impression de ne plus être à New York, mais plutôt dans une petite ville conviviale où tout le monde se connait, où les gens sortent de leur maison pour se parler, pour rigoler, pour lire le journal sur un banc.

img2229.jpg

Un des rares moments typiquement new-yorkais est la visite de ce petit coin enchanteur, souvent oublié des touristes et toujours et à jamais aimé des autochtones, je n’ai qu’un mot à vous dire si vous hésitez encore à cheminer dans ces rues : Osez. Ça vaut vraiment le détour !

img2223.jpg

 

 

Chapitre sept : Le guide de la Nanny. 26 novembre, 2008

Classé dans : Non classé — Tagera @ 9:37

À New York les gens travaillent, ils travaillent beaucoup, ils ne font que travailler. Il y a des hommes et des femmes d’affaire partout, des costumes, des cravates.

Une journée de travail est d’environs 12 heures, une semaine dépasse les 50 heures. Parfois les New-yorkais doivent cumuler deux, voir trois travails pour survivre, alors que font ils quand ils ont des enfants ?

 La solution miracle s’appelle … *roulement de tambour* … Nanny (Tadammmmm).

 Mais qui est Nanny ?

Nanny c’est la plus gentille, la plus serviable, elle promène votre chien, s’occupe de vos enfants, elle fait à manger, nettoies votre maison, lave le linge et fait la vaisselle.Avec Nanny tout est réglé d’avance, les vêtements sont repassés, les enfants sont soignés, vous rentrez chez vous le soir et le repas est préparé.

La Nanny des familles new-yorkaises est un membre à part entière de la famille, le bras droit, le second, à part qu’elle n’est pas sur la photo annuelle.

La Nanny c’est celle qui élève vos enfants sans vous prendre le titre de maman.

 Où trouver des Nanny ?

Dans Central Park les Nanny aiment se retrouver, papoter autour de la fontaine d’Alice. Réunion de Nanny quand il fait chaud.

 Comment reconnaître la Nanny ?

Généralement elle est de type hispanique, mexicaine, et trimbale de 2 à 4 bambins blonds aux yeux clairs.

Les Nanny ont souvent l’air épuisées et n’ont pas d’enfants à elles, vu qu’elles passent leur vie à s’occuper de ceux des autres.

 A quoi reconnaître une bonne Nanny ?

La bonne Nanny est celle pour qui vos enfants pleurent quand elle s’en va.

 Les avantages des Nanny ?

Nanny peut apprendre le mexicain à vos enfants

Nanny ne prendra pas un salaire très élevé.

 Prévention

Attention, les bonnes Nanny sont traquées, recherchées par les autres mamans, n’hésiter pas à lui fournir des cadeaux régulièrement pour qu’elle reste à vos cotés.

Donc si vous allez vivre à N-Y avec vos enfant il y aura une règle de base à respecter : Toujours bien entretenir Nanny, si Nanny est contente vos enfants seront choyés, aimés et bien élevés.

Une bonne Nanny ça n’a pas de prix.

scarlettjohanssonnannydiaries4207.jpgnanniescentralpark.jpg

 

 

Chapitre six : Prendre de la hauteur. 25 septembre, 2008

Classé dans : Non classé — Tagera @ 17:54

A Manhattan tout est grand, tout est haut, et à moins de finir avec un torticolis à force de regarder en l’air, pas moyen de voir toute la ville.
Les premiers jours nous étions fascinés par les rues, nous regardions en face de nous, car cela était vraiment plus prudent vu la circulation, au fur et à mesure de la semaine ma tête descendait, condescendante envers mes pieds qui souffraient le martyr… Du coup, regardant de moins en moins vers le haut je décidais de prendre de la hauteur avec mon corps, afin que ma tête reste fixe…

Le choix fut difficile, que choisir comme hauteur? Les buildings sont nombreux… Faire le plus classique « l’Empire State Building » ? Ou le plus cher : le tour en hélicoptère? N’ayant ni l’argent, ni la patience d’attendre des heures pour prendre de la hauteur je décidais de faire le moins connu : Le « Top of The Rock »… Pour plusieurs raisons d’ailleurs, le « Top of the Rock » me permettrait de prendre ma hauteur tant désirée tout en ne payant pas trop cher, en n’attendant pas trois heures dans une files d’attente gargantuesque sur les trottoirs de Manhattan et le plus beau : me permettrait de voir Central Park ET l’Empire State Building ! Chose impossible à faire quand on est sur la cime DE l’Empire State !

Prenant mon courage à deux mains, parce que c’est haut quand même, je décidais de franchir ces  70 étages et d’admirer enfin MA ville d’un point culminant…

Quelle vue sublime, si je n’avais pas laissé mon namoureux en bas je dormirais sur ce toit ! Je n’ai jamais rien vu de tel, même le Grand Canyon c’est de la « gnognotte » à coté… Non en fait je n’irais pas jusque là, je dirais qu’à mon cœur ils se valent !

Je traine à prendre 1267 photos sur le toit du monde… Je vis un des moments les plus beaux de toute mon existence. Pas un bruit, les gens sont calmes comme si ils comprenaient le respect et  le recueillement qu’il faut avoir en ce lieu, seuls les bruits des ambulances, seule la ville a sa place ici, dans toute son resplendissement, toute sa grandeur.

En prenant cette hauteur je me suis sentie toute petite et je me suis inclinée bien bas devant ce monde et ce genre de chefs-d’œuvre…Car c’est bien ce qu’est Manhattan vu d’en haut, il n’y a pas d’autre mot.

Ma vidéo du Top of the Rock

http://www.dailymotion.com/video/k42kWnWpgek9NZMpOF

 

12
 
 

jo et clo à Mayotte |
Stop by in San Francisco |
Big trip to Australia |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Au pays des mangakas
| Voyage au bout du monde
| Une Belle Villa en Corse po...